Technique de LPR matcher : Caractères en commun et contigus - Security Center 5.8

Guide de l’administrateur Security Center 5.8

Applies to
Security Center 5.8
Last updated
2020-08-17
Content type
Guides
Guides > Guides d'administration
Language
Français (France)
Product line
Security Center (plate-forme unifiée) > Security Center
Version
5.8

LPR matcher utilise la technique des « Caractères en commun et contigus » pour améliorer le taux de précision de lecture de plaque (parfois appelée « correspondance partielle ou approximative »).

REMARQUE : Cette méthode est utilisée uniquement pour l'application des règles de dépassement horaire.

Vous pouvez configurer la manière dont LPR matcher traite les caractères en commun et contigus en modifiant le fichier MatcherSettings.xml. Pour en savoir plus, voir Fichier MatcherSettings.xml.

REMARQUE : Vous pouvez également configurer les techniques de LPR matcher suivantes dans le fichier MatcherSettings.xml :

Les paramètres suivants sont disponibles lorsque vous configurez des caractères communs et contigus :

Caractères communs obligatoires
Le nombre minimum de caractères en commun entre la première et la deuxième lecture de la plaque. Les caractères doivent également apparaître dans le même ordre, mais pas forcément à la suite.
Caractères contigus obligatoires
La longueur minimale de la séquence de caractères entre la première et la deuxième lecture de la plaque.

Dans le cadre de l'application des règles de dépassement horaire, une marge d'erreur supplémentaire est nécessaire, car LPR matcher compare une lecture de plaque à une autre lecture de plaque, et pas à une liste de véhicules recherchés ou liste de permis créée par une personne.

Dans cet exemple, LPR matcher est configuré pour rechercher cinq caractères en commun et quatre caractères contigus (valeurs par défaut). LPR matcher autorise également par défaut un caractère équivalent ROC, qui peut compter en tant que caractère en commun ou contigu.

La lecture 5ABC113 correspond à 5A8CH3 (exemple 1) et 5ABCH3 (exemple 2) car les conditions suivantes sont réunies :
équivalence ROC
Les caractères équivalents ROC B et 8 sont considérés comme étant identiques et sont pris en compte pour le recensement des caractères en commun et contigus.
Cinq caractères en commun
Les deux lectures ont 5, A, B/8, C et 3 en commun, et les caractères apparaissent dans le même ordre. Le « 3 » n'apparaît pas à la suite, mais il respecte l'ordre.
Quatre caractères à la suite
Les deux lectures ont 5, A, B/8 et C en séquence.

La lecture 5ABC113 ne correspond pas à SA8CH3 (exemple 3) car il y a deux équivalents ROC dans la deuxième lecture (S/5 et B/8). Vous n'avez autorisé qu'un équivalent ROC.

L'utilisation des caractères en commun et contigus permet de réduire la marge d'erreur lorsque la première et la deuxième lecture de la plaque sont effectuées par la caméra Sharp.